Belles Américaines ?

Dans les villes vénézuéliennes les voitures majoritaires sont les « grosses Américaines ». Usées, déglinguées, elles sont maintenues en vie par leur propriétaire même si en dehors du moteur, plus rien ne fonctionne : ni feux, ni compteurs, ni coffre. Les sièges sont défoncés, et les carrosseries trouées.

Pourquoi s’obstiner à garder Buick, Chevrolet, Cadillac, Ford, qui mangent plus de 20 litres aux 100 ?

C’est que ces monstres servent surtout de taxi dans lesquels on peut monter à 8.

Et qu’ici un plein d’essence est ce qu’on peut acheter de moins cher car le litre de super est à …         5 cts d’EURO !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Ce contenu a été publié dans Colombie, Venezuela, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *