Portraits afghans

 

Une fois par semaine, à 5 km de Kalaï Khum, les Afghans franchissent le pont frontière et entrent au Tadjikistan, dûment contrôlés, pour vendre et acheter des denrées de première nécessité. Le marché ne dure que 2 heures et chacun se précipite pour faire ses emplettes (pastèques et produits chinois « tadjikes », pommes de terre afghanes) ou pour satisfaire sa curiosité. Quand le signal de fermeture est donné par les 2 polices présentes, les Afghans repartent avec leurs brouettes ou charrettes à bras jusqu’à la semaine suivante…

Ce contenu a été publié dans Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizistan, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *