Chez Mavluda

Un pont cassé et une longue marche supplémentaire nous ont permis, au terme d’une rando de 30 km, d’arriver par hasard chez Mavluda, sa fille Nigora et tout le reste de la famille plus le voisinage ! Un accueil exceptionnel de chaleur humaine, d’intelligence et… de repas pantagruéliques, tous confectionnés à partir de produits du jardin. La saison des abricots bat son plein, mais pommes, confitures de cerises, choux, oignons, tomates, coriandre, aneth ou tout simplement pommes-de-terre inondaient le « tapchan » traditionnel sur lequel on s’assoit pour parler et manger ! Nigora, la jeune fille de la maison a tenu ensuite à nous accompagner dans un trek de 2 jours jusqu’au pied des sommets… et c’est en se sentant de la famille que nous sommes redescendus dormir à nouveau chez notre désormais amie Mavluda.

 

Ce contenu a été publié dans Ouzbékistan, Tadjikistan, Kirghizistan, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 Responses to Chez Mavluda

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.