Perchés !

Souvent éloignés, toujours isolés les monastères boudhistes du Ladakh sont tous perchés en des lieux improbables et hors d’atteinte. Leur architecture épouse les flancs verticaux des hautes montagnes désertiques et tutoient les neiges éternelles.

Ce contenu a été publié dans Inde, Népal : Himalaya, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.