Riz d’altitude

A Jumla, 2300 m. d’altitude, le riz est mûr en octobre. Partout dans les champs on s’affaire à le battre, le vanner puis en transporter la paille dans les greniers où ces éteules serviront à nourrir les animaux au cours de l’hiver qui approche… Ces « femmes de paille », lourdement chargées, prennent pourtant le temps de nous saluer ou de poser avec fierté sans que nous le demandions.

 

 

Cette entrée a été publiée dans Népal, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *