Far west : pirogue

En descendant la Tsiribihina, au long du fleuve, les scènes insolites succèdent aux rencontres chaleureuses. A la fin du trajet, on quitte à regrets les bords majestueux comme on se sépare d’un ami.

Cette entrée a été publiée dans Madagascar, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *