Funérailles Toraja

Après avoir parfois conservé le corps du défunt des mois (ou années !) dans une pièce de la maison, on décide (avec son accord !…) de l’enterrer. Ces funérailles entraînent une grande fête au cours de laquelle des buffles et des cochons seront sacrifiés et la viande partagée entre les convives mais jamais mangée le jour même. Une partie de la propriété de la famille se transforme alors en « abattoir-boucherie » géant. Les invités : famille, villageois, voisins et même étrangers (dont nous !), apportent alors des présents et sont à leur tour nourris de café et de gâteaux par la famille du défunt. Ces cérémonies coûtent une fortune, c’est une des raisons pour lesquelles les corps sont conservés jusqu’à ce que les proches aient réuni assez d’argent pour célébrer l’enterrement avec faste. Les funérailles des plus aisés peuvent réunir un millier de personnes.

Ce contenu a été publié dans Indonésie : Sulawesi, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Funérailles Toraja

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *