Éprouvante frontière !…

Notre dernier hôtel népalais, « l’Opéra », est semi-luxe (C’est à dire salle de bain et ventilateur + moustiques !!! N’allez pas imaginer un palace). De Mahendranagar (Népal) à Banbasa (Inde) environ 20 km. qui, malgré la simplicité des formalités et la placidité des fonctionnaires, se révèlent une semi-aventure sous les 40 degrés ambiants !!! D’abord parcourir les 8 premiers kilomètres : option la plus économique mais de loin la plus lente : le rickshaw. Un chacun en raison de la taille de nos sacs et de celle des mollets des pédaleurs… Les indo-népalais préfèrent souvent les « tongas » tractés par les chevaux ou ils peuvent s’entasser à… beaucoup ! Ensuite, il faut parcourir le no man’s land entre les 2 pays à pieds pendant 2 bons kilomètres. Une fois le tampon indien en poche, il ne reste que 8 km. 1km à pieds sur le pont-barrage et de l’autre cote, un tonga qui vous dépose au centre du village poussiéreux de Banbasa où il n’y a rien a faire, si ce n’est attendre un bus pour… ailleurs… en regardant passer l’agitation indienne. En tout, la bagatelle de 4 heures de trajet caniculaire, fourmillant, poussiéreux et assourdissant.

Ce contenu a été publié dans Inde, Népal : Himalaya, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *