Marché de nuit

La cuisine de rue, loin d’être le parent pauvre de la gastronomie taiwanaise, se révèle de première qualité… Les étals ont beau être sommaires et démontables chaque soir, on y déguste des produits frais cuisinés sous vos yeux (ébahis ?) comme dans les grands restaurants…

Les cuisiniers

Les clients ne s’y trompent pas et si les convives locaux y sont fidèles, les voyages organisés y déversent régulièrement les « contenus » de leurs autocars comme pour un haut-lieu de visite !!!

 

Ce contenu a été publié dans Taiwan, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *