Barbe à papa

Se faire raser est aussi ordinaire -et plus fréquent- que d’aller chez le coiffeur dans la plupart des pays asiatiques ou africains. Première précaution, réclamer des lames neuves ! Autant pour éviter les maladies transmissibles que pour être sûr de ne pas ressortir davantage « pelé » que rasé… Ensuite, on peut ajouter des attentions particulières : curage de nez ou d’oreilles, massages ayurvédiques ou faciaux, tapes dans le dos, sans oublier une infinité de pommades, onguents ou eaux de toilettes dont certaines ont des vertus (votre barbier vous le glisse à l’oreille)… aphrodisiaques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *