Pénis-totems !

La légende dit qu’une jeune vierge s’est noyée non loin du port de pêche de Sinnam. Et que les pêcheurs prenaient davantage de poissons chaque fois que l’un d’eux urinait face à la mer. De là à penser que la jeune morte en redemandait, il n’y eut qu’un pas et les habitants se mirent, dit-on, à ériger (érection, c’est le mot !) des pénis sur le littoral pour assurer la pêche. Jusqu’en 2007, ce devint l’objet d’un concours de sculptures sur ce thème (désormais interdit !). Mais tout le monde connaît maintenant le parc Haesindang, à Sinnam, comme celui des pénis…

Ce contenu a été publié dans Corée, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *