« Picop » !

Bien que gros bus ou microbus sillonnent tout le pays, les villageois profitent bien souvent de la courtoisie (parfois payante !) d’un voisin fortuné qui possède un picop (pick-up !) pour se déplacer d’un village à l’autre. Les jours de marché, quand s’ajoutent les denrées aux humains, les engins produisent des étincelles avec le pare-chocs arrière en franchissant les carrefours bombés ou les « tumulos » (ralentisseurs), particulièrement élevés au Guatemala !!!

Ce contenu a été publié dans Guatemala, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *